vos impressions


…..Pour info j’ai quand même joué une bonne heure en alternant les médiators et les guitares. Sur une Gibson Lespaul GT avec micros « splitables » et sur une Ferangeli électroacoustique.

Sur la Gibson :

Solos avec et sans distorsion : on ne perd aucune chaleur « lespaulienne » mais on gagne vraiment en détail sur l’attaque et on peut jouer en attaquant beaucoup moins les cordes, ce qui permet de jouer avec beaucoup de nuances. Même si comme dans toute appréciation il y a une part de suggestif, le niveau est flagrant à mesurer au vumètres.

Avec une attaque de force identique à celle utilisée sur les médiators classiques j’ai même l’impression de gagner en sustain. C’est flagrant sur le micro manche mais encore davantage sur le micro grave ou sur les deux ensembles. Une fois les micros splités (type simple bobinage), on gagne dans les aigus, ils claquent mieux et on se rapproche du son Fender, même si l’on reste sur une Lespaul très typée. Pour ma part, et c’est peut-être lié à l’angle d’attaque, je gagne en vitesse.

Arpèges et rythmique : les notes se détachent plus qu’avec le médiator plastique, y compris avec le Niglo « Rythme » (je sais jamais si c’est le ou le trois mais le plus court des deux).

Sur la Ferangeli non amplifiée : Je perds un peu de basses mais cela donne une rythmique agréable avec des notes bien détachées.

Sur la Ferangeli amplifiée : du top !! Une électro-acoustique comme j’en rêvais. Cristalline, avec des notes franches mais sans agressivité, beaucoup de sustain et de volume pour une guitare qui n’a quasiment pas d’éclisse et des basses finalement présentes et plus précises.

Voilà le résumé des premiers essais. Au final, en plus d’être beaux tes médiators sont TERRIBLEMENT EFFICACES ET CONFORTABLES. Pour répondre à d’autres internautes sur les forums, leur épaisseur se fait oublier en quelques secondes tellement la prise en main devient naturelle rapidement.

Et dernier point, non des moindres, j’ai redécouvert ma Ferangeli qui est de loin ma guitare préférée mais qui est très sensible à tous les détails car elle a une forme et une éclisse spéciale. Comme tu le verras sur la photo jointe, c’est un modèle unique, fait sur mesure par un luthier Philippins. La caisse est ronde comme une Ovation mais pas en composite, elle est taillée dans la masse dans de l’acacia Philippin et l’éclisse est très peu ouverte donc avec des médiators classiques il faut attaquer un peu pour avoir du volume et avec les Niglo pas besoin donc pas de frisette !

Au final aucun regret, que du bonheur !!

 

Deux petites suggestions quand même pour améliorer encore tes bébés : un signe discret ou une finition un peu différente, permettant au premier coup d’œil de différencier le modèle rythmique du modèle solo serait le bienvenu et un système pour les attacher au cou ou au poignet sans pour autant avoir à s’occuper du cordon (un cordon avec deux fermoirs par exemple que l’on pourrait aussi attacher au manche de la guitare).

Guitare Ferangeli


Laisser un commentaire