Interview d’Anouck André

Aujourd’hui, journée des droits des femmes, il était normal qu’une guitariste aussi sympa que talentueuse soit mise à l’honneur. Et il s’agit d’Anouck André, que je suis sur Facebook, mais que j’ai eu le plaisir de rencontrer. J’apprécie son sourire, sa simplicité, son talent immense, sa pédagogie et sa grande gentillesse. Mais laissons-lui la parole:

-peux-tu te présenter
En quelques lignes, je m’appelle Anouck et je suis guitariste et prof de guitare.
Que dire de plus ? J’adore la musique improvisée, les chiens et la boxe ! 🙂

-comment est tu venu à la musique?

J’ai commencé la musique assez jeune, par le biais du piano. Mon père est pianiste et compositeur…et prof de piano !
Ma « carrière » s’est arrêté assez jeune, car c’était un peu la guerre entre nous, on était plus près du combat de boxe que du cours de piano !
Je n’avais pas la maturité nécessaire pour réaliser la chance que j’avais à cette époque-là (Que Dieu me pardonne j’avais 4 ans !)
Malgré un démarrage difficile, mon père est ma première influence, celui qui m’a sensibilisée à la musique, ouvert les oreilles et permis d’aimer ça.
Ensuite j’ai démarré la guitare à l’âge de 17 ans et ça a été un coup de foudre quasi-immédiat.

-quel est ton parcours de musicien(ne)

J’ai pris des cours pendant un an à Avignon avec Philippe Letort qui a été un prof super.
Ensuite j’ai suivi 2 ans secours avec Eric Louis qui a été une rencontre musicale très importante, me sensibilisant à tout un tas de styles et qui m’a aussi donné mes premiers cours d’harmonie et d’improvisation. Je ne jurais que par Led Zeppelin et il m’a fait découvrir Baden Powell, Joe Pass, Paco de Lucia, Grant Green, Graeme Allwright, Barney Kessel etc…
En 2006 je suis rentrée à la MAI de Nancy, ce qui a été très formateur.
Après mon diplôme j’ai commencé à faire de la musique de manière plus professionnelle, intégrer des projets divers, enseigner la guitare etc…
J’ai eu la chance d’attirer assez vite l’intérêt de quelques marques de matos et de pouvoir faire des démos sur des salons comme le Namm et le Musikmesse.

-quel matériel utilise tu principalement?

Niveau matos j’ai un peu la bougeotte comme beaucoup de guitaristes ! Mais on va dire que là tout de suite, je joue sur une Ibanez Talman de 1994 et sur une Ibanez AZ, beaucoup plus récente pour les électriques.
Côté Acoustique, je joue français avec les guitares du luthier Eric Darmagnac.
Pour les amplis, en fonction des situations, c’est soit l’Axe FX II, le Dv Mark Little jazz, ou alors une tête de la firme anglaise Victory.

-quels sont tes projets actuel, passés, groupes, etc…

Concernant les projets passés qui m’ont marquée on peut parler de plusieurs duos et trios de guitare, notamment avec mon acolyte Bernard Margarit qui a joué un rôle très important pour moi autant humainement que guitaristiquement. J’ai eu la chance aussi de pouvoir enregistrer un album « El tren del Sur » avec l’immense guitariste Serge Lopez suivi d’une série de concerts.
J’ai joué dans un trio jazz, « Stories », avec Alain Lecointe (basse) et Gérald Moniez (batterie), où je me suis beaucoup épanouie dans mon jeu de guitare et qui m’a forcée à vraiment travailler les choses dans le détail.
Plus récemment j’étais la guitariste d’une comédie musicale SIX, sur un bateau de croisière aux USA. Un Super show dans des conditions géniales !
Mais le Covid a un peu écourté mon Rêve Américain 🙂

-quels sont tes projets futurs?

Pas facile de se projeter dans le futur en ce moment !
Je dirais l’envie de mettre sur CD les chansons que j’écris sans vraiment avoir eu jusqu’ici le courage de les défendre…
Reprendre les concerts aussi bien sûr, retrouver des musiciens stimulants pour échanger et évoluer.
Je suis ouverte aux propositions !

-quels sont tes gouts musicaux?

En ce qui concerne mes goûts musicaux ils sont assez larges et décousus : Led Zep, Deep Purple, Gilad Hekselman, Django, Kurt Ronsenwinkel, the Velvet Underground, les Beatles, Chick Corea, Kings of Convenience, John McLaughlin, Aaron Parks, Higelin (que je me suis mise à écouter beaucoup plus récemment, mais dont l’écriture me transperce), Ark, Nirvana, et tellement plein d’autres dans tellement de styles différents !

-que penses-tu de l’avenir des musiciens, de la musique en général, et de ce qui l’entoure?

L’avenir de la musique m’inquiète parfois un peu quand je vois ce que les gens « consomment »… On pourrait en débattre des heures et ce serait déprimant !
Ce que je vois aussi, c’est une belle génération montante de musiciens d’exception, plein de talent et de motivation et je suis enthousiaste et soulagée.
Même si l’autotune et les textes pourris continuent de gagner du terrain, il y aura toujours des artistes géniaux qui continueront d’éclore un peu partout et de tout temps, et ça j’en suis certaine !

Merci Anouck de ces réponses éclairantes. Vous pouvez retrouver Anouck sur son site: Anouck André

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

× WhatsApp
%d blogueurs aiment cette page :