Interview de Magalie Calpena, Luthière

Depuis quelques années, je croise la route de Magalie, luthière en violons, au cours des festivals manouches ou de musique trad. Sa gentillesse et son talent font qu’on ne peut que l’aimer, et comme il n’y a pas que la guitare dans la vie, il était normal que je vous la fasse découvrir, en espérant la retrouver avec plaisir bientôt dans les festivals. 

-peux tu te présenter!
Je m’appelle Magalie Calpena, j’ai 43 ans je vis et j’exerce à Pointis de rivière un petit village dans le piémont pyrénéen à 1h15 de Toulouse et de Pau, la campagne mais très accessible

-comment est tu venue à la musique? À la lutherie?
La musique, mon père me l’a fait tomber dedans à la naissance, instit il pouvait passer du temps à écouter et à jouer de la guitare . Moi, j’ai commencé par pratiquer le piano vers 8 ans, puis le violon et un peu de saxo à ce jour.
la Lutherie est venue quand j’ai dû choisir une orientation, j’étais pas la première de la classe, et mes parents m’ont proposé ce métier car je m’intéressait beaucoup au métier d’art et j’avais beaucoup d’oreille.

-quel est ton parcours?
Une formation direct !
J’ai commencé à découvrir le métier du travail du bois avec beaucoup de chance en compagnie de Jean-Pierre Favino luthier guitares, il habitait juste la colline derrière chez moi, je me rendais une fois par semaine. Je me suis sentie de suite comme un poisson dans l’eau, je suis rentrée à l’école nationale de Lutherie à Mirecourt dans les Vosges à l’âge de 16 ans ou en fin de formation j’ai obtenu le CAP, le brevet de technicien et ainsi que le diplôme des métiers d’art en Lutherie.
Dès la sortie de l’école j’ai travaillé à Metz chez Mr Bertrand Didier, puis en région parisienne à Bourg-la-Reine chez Mr Philippe Miteran durant 4 ans où je me suis perfectionner dans les réparations et l’entretien du quatuor.
En 2003 je me suis installé à Tarbes et en 2011 j’ai basculé mon atelier avec un « mode itinérant » (le premier en France) et depuis 8 ans je me consacre en grande partie à la fabrication.

-quel instrument fabrique tu principalement? et sur lequel joue tu?
Je fabrique des violons ,des alto, des violoncelles, des quintons et des violons octavier(un octave en dessous du violon) et depuis peu je m’intéresse également à la réalisation de ces instruments en électro acoustique. Je joue tous ces instruments pour les essayer, les régler , mais pour les cordes il faut vraiment pratiquer beaucoup et régulièrement pour arriver un joli résultat et à ce jour je n’arrive pas à tout caler dans mon emploi du temps pour y consacrer le temps nécessaire d’apprentissage à un instrument alors je préfère écouter les musiciens de talents en attendant de pouvoir jouer plus régulièrement.

-quels sont tes projets futurs?

Mes projets à court terme son le souhait de pouvoir repartir sur les expos en jazz manouche, musique trad dans un premier temps, (lieux où j’expose chaque année ).
Pour le travail à l’établi je bouillonne d’idées
Actuellement, je travaille régulièrement avec Marie Cantagrill soliste un violon dans la musique classique. cela me permet de perfectionner mes réglages sur les instruments très haut de gamme avec une grande exigence.
J’ai un gros projet en cours que je vais pouvoir commencer vers le mois de septembre ce sera un triptyque de violon, trois modèles qui ont été joué par Grappelli en quelque sorte une petite rétrospective sur ce qu’a été son goût sonore durant sa carrière et j’aimerais pouvoir faire comparer ces instruments aux musiciens qui évolue dans le jazz manouche.
Et le dernier pour janvier 2022 je vais présenter un violoncelle pour le concours de la ville de Paris. C’est dans les grandes lignes car on est toujours en train d’approfondir ces connaissances et expérimentation pour donner le meilleur au musiciens

-quels sont tes gouts musicaux?
Pfff…. C’est trop dur comme question, j’adore le jazz manouche , la musique yiddish , le trad irlandais la musique classique et tant d’autres en bref je suis boulimique de musique et de son en tout genre toujours prête à faire de nouvelles découvertes

-que pense tu de l’avenir des musiciens , de la musique en général , et de la lutherie?
Plutôt optimiste , la musique ça viens te choper quand tu t’y attends pas et une fois que tu as goûté c’est impossible de s’en passer .
la lutherie c’est autre chose dès que les musiciens reprendront leurs activités on y verra plus clair…. À nous d’être à l’écoute de leur souhait et de s’adapter et d’arriver à les surprendre …comme on a toujours fait.

-et là tu peux ajouter ce que tu veux
Venez nous voir dès que vous le pouvez sur les expos on est toujours là avec de la bonne humeur pour vous accueillir et vous faire découvrir nos instruments on adore les curieux .

merci, Magalie !
vous pouvez retrouver Magalie à son atelier sur son site et sur les réseaux sociaux:
Atelier de lutherie Calpena Magalie
1 rue du château d’eau
31210 Pointis de Rivière
06 33 434 662
https://www.magalielutherie.com/ https://www.facebook.com/AtelierDeLutherieCalpenaMagalie/
https://www.instagram.com/atelier_de_lutherie_calpena

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :